Sa Majesté le roi Bhumibol Adulyadej Rama IX

Né à Cambridge (Massachusetts, Etats-Unis) le 5 décembre 1927, Bhumibol Adulyadej, dont le nom signifie " Force de la terre et pouvoir inégalé ", est le souverain au règne le plus long (l’année 2006 a marqué le soixantième anniversaire de son accession au trône) de toute l’histoire de la monarchie thaïlandaise, et sans doute l’un des plus révérés. Son image de monarque d’une grande moralité et d’un profond dévouement envers son peuple, et l’intelligence politique dont il a, à plusieurs reprises, témoigné, lui donnent une autorité et un poids politique considérables, en dépit des prérogatives limitées que lui réserve la constitution dans le fonctionnement des pouvoirs publics.

Troisième et dernier fils du Prince Mahitala Dhibesra Adulyadej et de la Princesse Sri Nagarindra, petit-fils du Roi Chulalongkorn (Rama V), Bhumibol succède en 1946 à son frère aîné, Rama VIII, brutalement décédé. Depuis 1932, date du coup d’Etat des "promoteurs" et de l’abolition de la monarchie absolue, le souverain ne dispose plus que d’une liberté d’action restreinte. Le jeune Rama IX réside en Suisse avec sa famille où il a obtenu un diplôme d’ingénieur de l’Institut Polytechnique et poursuivi des études supérieures en droit et en science politique. Lorsqu’il rentre définitivement en Thaïlande en 1950, marié depuis quelques mois à la Reine Sirikit, le jeune monarque est en outre confronté au Maréchal Phibunsongkhram, Premier ministre.

De 1958 à 1963, Bhumibol multiplie les déplacements en province et présente au peuple l’image d’un souverain au style renouvelé, influencé par sa formation en Europe, et sensible à la problématique du développement durable des campagnes. Son intérêt prononcé pour les questions scientifiques, qu’il souhaite mettre au service du royaume, le conduit à patronner, à partir des années 60, de nombreux projets de développement (aujourd’hui près de 1000), dont plusieurs à son initiative, notamment ceux relatifs aux cultures de substitution, à l’amélioration des espèces agricoles et à la reforestation.

Ses apparitions et ses déclarations sont rares et elles ont un retentissement majeur, lui permettant d’apparaître, depuis le milieu des années 70, comme le protecteur de l’ordre social. Témoin de 17 coups d’Etat et de 16 changements constitutionnels, Rama IX a en effet contribué à la sortie des graves crises politiques qui ont secoué le pays. En octobre 1973, son intervention à la télévision, au cours de laquelle il annonce la démission du gouvernement THANON, est ainsi décisive pour apaiser la révolte des étudiants. En 1981, il réprimande les auteurs d’un coup d’Etat et assure le maintien au pouvoir du Général PREM. En1992, il appelle les deux principaux protagonistes du conflit, le général SUCHINDA et le général CHAMLONG, à se réconcilier. Hors ces situations de crise, le Roi limite ses interventions politiques, ce qui contribue à faire du discours qu’il tient le jour de son anniversaire, le 5 décembre, un des temps forts de la vie du royaume. Le Roi consacre habituellement son message à la nation au développement économique.

publié le 18/01/2012

haut de la page