Le français Jean-Pierre Sauvage reçoit le prix Nobel de chimie 2016

Jean-Pierre Sauvage, professeur émérite de l’Université de Strasbourg et membre de l’Académie des sciences, a été récompensé, aux côté de ses collègues Sir J. Fraser Stoddart, de l’université de Northwestern aux Etats-Unis, et de Bernard L. Feringa de l’université de Groningen aux Pays-Bas, pour leur recherche sur « la construction et la synthèse de machines moléculaires ». Ils ont réussi à lier ensemble des molécules pour créer des machines miniatures.

Le prix de 8 million couronnes suédoises (plus de 831 000 €) sera partagé équitablement entre les trois lauréats du prix.

JPEG - 20.6 ko
Lauréats du Prix Nobel de Chimie 2016, de g. à d. : Prof. Jean-Pierre Sauvage (France), Sir J. Fraser Stoddart (USA) et Bernard L. Feringa (Pays-Bas)

En 1983, Jean-Pierre Sauvage et son équipe de recherche créent une première révolution dans le monde de la chimie. Ils lient des molécules grâce à une liaison mécanique.

En 1991, Fraser Stoddart, avec son équipe de recherche, réalise une seconde révolution : un rotaxane. Il utilise la liaison mécanique de Jean-Pierre Sauvage pour attacher à un axe une molécule en forme d’anneau.

Enfin, Ben Feringa conçoit une molécule qui a la particularité de tourner dans une seule direction. Cette troisième révolution permet de forcer la rotation des molécules, autrefois liée au seul hasard.

Ces travaux ouvrent la voie, par exemple, à la création future d’un robot moléculaire pouvant attraper et connecter entre eux des acides aminés, éléments de base des protéines.

Sources :
http://www.nobelprize.org/nobel_pri...
https://isis.unistra.fr/laboratory-...

publié le 14/10/2016

haut de la page