Déclaration du porte-parole du Quai d’Orsay, Paris, le 30 décembre 2004

30/12/04 - 30/12/04

Raz de marée : visite du ministre des Affaires Etrangères à Phuket

Déclaration du porte-parole du Quai d’Orsay
Paris, le 30 décembre 2004

1/ Le ministre qui comme vous le savez est rentré la nuit dernière de la région, s’est entretenu aujourd’hui avec ses homologues allemand et luxembourgeois, ainsi qu’avec le Commissaire européen au Développement et à l’Aide humanitaire, M. Louis Michel.

2/ La cellule de crise a déjà répondu à plus de 45000 appels,

  • Je vous rappelle le numéro vert mis en place : 0800 174 174, 50 lignes téléphoniques sont à la disposition du public,
  • nous assurons les réponses aux méls des internautes (plus de 1200 messages ont déjà été traités), l’adresse mél est : crise.reponse@diplomatie.gouv.fr
  • la cellule de crise repose sur 350 agents volontaires pour assurer ce travail.

3/ Rappel sur l’assistance à nos compatriotes :

  • 17 agents du ministère ont été envoyés en renfort auprès des postes diplomatiques et consulaires de la région,
  • nous procédons au recensement et à l’assistance aux Français (établissement de documents de voyage provisoires),
  • 2 vols gouvernementaux arrivés cette nuit ont permis le rapatriement de prés de 200 compatriotes,
  • des équipes médicales, psychologiques et d’identité judiciaire sont déjà sur place.

4/ L’aide humanitaire se répartit de la manière suivante :

  • fret humanitaire : 60 tonnes expédiées sur l’Indonésie, les Maldives, Sri Lanka et la Thaïlande : médicaments, vêtements, tentes, vivres, unités de purification de l’eau, moyens techniques,
  • moyens humains : 148 experts civils et militaires de l’urgence et du secours (Sécurité civile, SAMU, ONG),
  • envoi de l’avion de patrouille maritime ’Bréguet Atlantique 2’ pour recherches et sauvetages en mer.

5/ L’effort financier de la France est de : 20,5 millions d’euros à ce stade :

  • avec le concours du ministère du Budget, 15 meuros affectés aux Nations unies,
  • 1,56 meuros pour l’aide humanitaire et les secours aux victimes,
  • 2,2 meuros via Echo (Union européenne) (quote-part française de 17 pour cent sur un total de 13 meuros)
  • 500 000 euros de collectivités locales,
  • 1,2 meuros d’associations, d’ONG et d’entreprises privées.

publié le 19/04/2006

haut de la page