Présentation

Notre action dans le domaine de la coopération linguistique, l’un des axes clés du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France, se définit à la fois par des objectifs qualitatifs - aider les autorités éducatives thaïlandaises à maintenir et à développer la qualité de l’enseignement du français - et des objectifs quantitatifs - faire la promotion et favoriser la diffusion de la langue française.

Ses principaux domaines d’activités sont :
- la formation initiale et continue des professeurs de français
- le développement des certifications DELF-DALF et DELF scolaire
- l’enseignement bilingue
- le soutien à l’enseignement secondaire
- la coopération dans le développement de projets proposés par les universités
- l’octroi de bourses de stages et bourses d’études ( niveau Master et Doctorat) en France
- l’animation du réseau (fête de la francophonie, programmes de mobilité, concours locaux, nationaux et internationaux)

L’équipe 2013 / 2017 :
- Delphine Derniaux, Attachée de Coopération pour le Français
- Vipha Suchinai-Bervas, Assistante

Quelle est la place de la langue française aujourd’hui en Thaïlande ?
La Thaïlande, sans véritable tradition francophone liée aux aléas de son histoire, a fait d’elle-même le choix de la francophonie, de la francophilie.

La raison principale de ce « choix » est liée au fort attachement de la famille royale thaïlandaise au français : l’actuel Roi Bumipol et sa sœur aînée, la Princesse Galyani (décédée en 2008), tous deux parfaits francophones, ont passé l’essentiel de leur enfance et jeunesse en Suisse romande. La Princesse a beaucoup contribué à la promotion du français en Thaïlande, en créant par exemple, en 1977, l’Association Thaïlandaise des Professeurs de Français (ATPF). Aujourd’hui présidée par la fille du Roi, la Princesse Sirindhorn, également marraine de l’Alliance française de Bangkok, l’association structure encore le corps des enseignants de français avec 903 professeurs membres et s’illustre par son dynamisme dans le développement du français à travers le pays.

Le français, avec aujourd’hui environ 50 000 apprenants chaque année (dont 39 500 collégiens et lycéens, 5 000 étudiants, 4 000 apprenants en Alliance française), est la 3ème langue étrangère du pays, derrière l’anglais, dont l’apprentissage est obligatoire, et le chinois mandarin.

Parler le français est un atout indéniable dans de nombreuses professions et permet également d’accéder à l’espace francophone, fort de 220 millions de locuteurs répartis sur 77 pays. La Thaïlande est un membre observateur de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) qui a souligné dans son dernier rapport la vitalité de la Francophonie dans le Royaume. C’est en effet l’un des pays de l’ASEAN avec le plus de francophones (Thaïlande : 562 000 francophones, 0,8% de la population ; Vietnam : 623 000, 0,7% de la population ; Cambodge : 406 400, 3% de la population et Laos : 173 800, 3% de la population, selon le dernier rapport de l’OIF).

publié le 22/09/2016

haut de la page