Cannes 2010 : La Palme d’Or pour le réalisateur thaï Apichatpong Weerasethakul (23/05/2010)

C’est avec beaucoup d’émotion que le réalisateur thaï Apichatpong Weerasethakul a reçu, pour la première fois, la Palme d’Or du 63ème Festival International du Film de Cannes, pour son film Lung Boonmee Raluek Chat.

C’est avec beaucoup d’émotion que le réalisateur thaï Apichatpong Weerasethakul a reçu, pour la première fois, la Palme d’Or du 63ème Festival International du Film de Cannes, pour son film Lung Boonmee Raluek Chat.

Déjà récompensé par le Festival lors de ses précédentes sélections, Weerasethakul devient le premier réalisateur de nationalité thaïe à recevoir la distinction suprême.Son film poétique et onirique, qui traite de la co-existence possible des humains, des animaux, des fantômes et des esprits, consacre, par la même occasion, le cinéma du sud-est asiatique.

Le film Lung Boonmee Raluek Chat (Oncle Boonmee celui qui se souvient de ses vies antérieures) a su devancer deux films français également très appréciés du jury – Tournée de Mathieu Amalric et Des Hommes et des Dieux de Xavier Beauvois – ayant remportés respectivement, le Prix de la mise en scène et le Grand Prix 2010.

Weerasethakul a dédié cette récompense à son pays, la Thaïlande, et à ses compatriotes. Le réalisateur a également tenu à remercier « les esprits et les fantômes de Thaïlande » qui lui ont permis de faire ce film et de se rendre à Cannes.

JPEG

publié le 23/07/2010

haut de la page